Associations : les bases de la communication en ligne

Donnez écrit à la main sur un carnet et cochon tirelire

Que ce soit en tant que bénévole ou salarié, vous êtes investi dans le monde associatif ? Quelles sont les bases de la communication en ligne lorsque l’on est une association ? Éléments de réponse.

Un lien fort au cœur des échanges

Les échanges entre bénévoles fondent la bonne communication en ligne de votre association. Conseil pratique : si vous disposez d’un local, vérifiez la bonne connexion internet et téléphonique de votre installation. Vous pouvez également nommer un responsable chargé de gérer les imprévus en cas de panne.

Par ailleurs, ne négligez pas les problèmes liés à l’utilisation du web. Si certains bénévoles ne sont pas à l’aise avec le numérique, mettez-vous à leur portée ! Privilégier les supports qui leur sont familiers ou mieux, accompagnez-les pour les former à vos outils en ligne. 

Pour maintenir le lien entre les bénévoles, n’hésitez pas non plus à privilégier la communication par mail. Vous pouvez aussi utiliser les outils collaboratifs comme Trello pour la gestion collective de vos projets. À noter que de nombreuses alternatives non payantes existent pour vous aider à organiser vos événements, tel que Helloasso pour la billetterie.

Une communication en ligne authentique

Difficile de simuler concernant votre communication. Si vous êtes au sein d’une association, il y a fort à parier que de réelles convictions vous portent. La sincérité va vous permettre de communiquer efficacement, de toucher le cœur de vos cibles et d’instaurer une relation de confiance. N’est-ce pas son but ?

Pour mobiliser les internautes, réunir des fonds ou faire appel à la bonne volonté des personnes, un discours vrai reste de mise.

Explicitez votre démarche. Détaillez dans la mesure du possible la cause que vous défendez et surtout expliquez aux gens comment ils peuvent se rendre utiles :

  • En finançant une opération particulière ?
  • En se mobilisant pour un événement précis ?
  • En s’engageant à leur tour dans l’association ?

De même qu’il n’y a pas de petit don, il n’y a pas de petits bénévoles : parfois quelques heures par semaine suffisent à faire tourner une association et à mettre en place des actions !

Un contenu précis et formel

Malgré votre engagement sans borne, ne noyez pas vos interlocuteurs sous un flot d’explications qui n’ont pas d’intérêt réel. Facilitez-leur la tâche en privilégiant les textes courts et factuels. Donnez des chiffres parlants si vous en avez (« Chaque jour en France, 200 enfants sont victimes de violences ») et précisez la façon dont les personnes peuvent se mobiliser. Un don modeste, un partage sur les réseau sociaux… représentent déjà beaucoup et restent à la portée du plus grand nombre.

Vous pouvez bien sûr écrire ponctuellement un texte plus approfondi si vous le jugez nécessaire ou aiguiller vos lecteurs vers un contenu plus complet, comme un dossier ou un article de fonds. Pensez, le cas échéant, à raccourcir vos liens en utilisant un outil comme Bitly.

Bannissez enfin tout discours culpabilisant : le but n’est pas de faire fuir votre public ! Les gens ont le droit de dire non et ils ont souvent leurs raisons. Peut-être manquent-ils de temps et d’argent, ou bien sont-ils déjà engagés auprès d’une autre association.

Soignez l’image de votre association

Avant de publier un contenu en ligne, relisez-vous bien : rien de tel pour ruiner votre crédibilité et votre image qu’une orthographe désastreuse. De même pensez à vérifier vos sources grâce à des sites comme Décodex ou Hoaxbuster avant de relayer sous le coup de l’émotion une fake news sur votre site web ou sur vos réseaux sociaux.

Gardez vos outils de communication en ligne à jour. Inutile de multiplier les réseaux sociaux si vous n’avez ni le temps, ni les moyens humains de les entretenir. De même, quel que soit le contenu de vos publications, illustrez toujours vos contenus à l’aide de visuels. Pensez également à faire des photos lors de vos évènements pour les relayer sur votre site web ou vos réseaux sociaux. Cela contribuera aussi à renforcer la cohésion entre les personnes présentes et celles qui n’ont pas pu venir.

Enfin, n’oubliez pas de valoriser les liens avec vos partenaires en taguant les organisations qui agissent à vos côtés. Vous pouvez également, avec l’autorisation des personnes concernées, réaliser des interviews, des portraits… et pourquoi pas vous lancer dans la vidéo, très prisée des internautes.

Vous disposez d’un budget pour la communication en ligne de votre association ? N’hésitez pas à me contacter ! 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *